Actualités

Suivez les activités d'InnovaSol et de ses membres

6 actualités sur 10
Par Date :

Nous recherchons un.e candidat.e pour un contrat de 1 an

Publié le 14 Décembre 2020

Sujet

« Grille MUTASOL pour la reconversion des friches et retour d’expérience sur la phytoremédiation »

Objectif

Dans le cadre du projet MUTASOL, Cinzia Rinaldesi a établi durant sa thèse une méthode qui permet de décrire les processus socio-économiques majeurs mis en œuvre durant un projet de reconversion de friches. Cette méthode implique une analyse détaillée du projet de reconversion comprenant aussi bien la partie d’occupation du sol, les techniques de remédiation que les aspects risques et les éléments de financement du projet. En parallèle, il a été mis en évidence que le jeu d’acteurs était primordial pour l’aboutissement du projet.

Le CDD d’un an que nous proposons consiste à tester la méthode proposée sur plusieurs sites. Ce travail sera basé sur deux approches complémentaires, appliquées à des sites ayant déjà fait l’objet d’une reconversion, le projet étant arrivé à terme.

Démarche

En premier lieu, une approche par enquête auprès d’un ou plusieurs acteurs du projet afin de pouvoir renseigner les indicateurs de la méthode MUTASOL : financement, occupation des terrain, méthode de réhabilitation des sols, dynamique des différents acteurs tout au long du projet. Cette phase a un double objectif : (i) tester la grille proposée pour voir si elle est applicable, et si elle n’est pas comment la modifier pour qu’elle soit plus pertinente et (ii) estimer les résultats majeurs du projet. A partir de données d’analyse sur plusieurs sites, on cherchera ensuite à définir les points clés nécessaires au succès du projet, indiqué par le bouclage financier, une réelle occupation des lieux et une amélioration des indicateurs environnementaux.

En parallèle, une analyse a posteriori des résultats réels du projet sera réalisée. Il s’agira donc ici, de déterminer si les indicateurs de résultats sont bien factuels. On comparera ainsi l’analyse des risques résiduels réels présents à la prévision de risques effectuée au cours du projet. Une attention particulière sera dédiée au risque santé pour l’homme et au risque environnemental. Sur les sites avec habitations, on réalisera des mesures de flux de polluants organiques sur les zones de passage pour les comparer aux prévisions (à l’aide de la chambre à flux MobiFlux). Sur les sites où une technique de phytoremédiation ou de revégétalisation a été utilisée, on mesurera les teneurs en polluants dans les végétaux et dans les sols de surfaces. Ces risques résiduels constatés seront comparés aux prévisions du projet de requalification.

Selon les sites et leur disponibilité, nous pensons que la démarche pourrait être appliquée à 3 à 5 sites durant l’année du contrat.

Étant donné les aspects très pluridisciplinaires de ce poste, nous souhaitons une personne particulièrement ouverte, avec soit une formation orientée autour de la géographie, l’écologie humaine mais ayant une capacité à traiter des mesures techniques, ou à l’inverse une personne ayant une formation sur les sols pollués mais ayant une capacité à organiser des enquêtes et à s’ouvrir à la partie urbanisme.

 Compétences

Étant donné les aspects très pluridisciplinaires de ce poste, nous souhaitons une personne particulièrement ouverte, avec soit une formation orientée autour de la géographie, l’écologie humaine mais ayant une capacité à traiter des mesures techniques, ou à l’inverse une personne ayant une formation sur les sols pollués mais ayant une capacité à organiser des enquêtes et à s’ouvrir à la partie urbanisme.

Modalités de candidature :

Durée : 1 an, à partir de janvier 2021
Gratification : selon la grille réglementaire

Poste basé à l'ENSEGID à Bordeaux

Contact : Jean-Louis CRABOS  - jl.crabos@innovasol.org ; Isabelle DESARTE : isabelle.delsarte@bordeaux-inp.fr

Envoyer CV, lettre de motivation et de recommandation


Lire la suite

Nous recherchons un.e stagiaire

Publié le 4 Novembre 2020

Sujet

« Mesures rapides des flux de polluants volatils émis du sol vers la nappe »

Contenu du stage

Il est actuellement possible de déterminer les flux de polluants (ex : Composés Organiques Volatils ou COV) présents dans la phase gazeuse du sol à l’aide de piézairs. Cependant, compte tenu de la très grande hétérogénéité du sol, il est difficile d’extrapoler ces résultats sur de larges zones. Afin de pouvoir donner une réponse rapide lors d’aménagement de friches à la question des flux de polluants pouvant être émis par les sols vers la surface (ex : volatils vers l’air intérieur des habitations), le consortium InnovaSol composé par des entreprises (Renault, Total, SNCF, Engie, Solvay, Rio Tinto, ArcelorMittal) et l’ADEME, vise à développer un outil permettant de réaliser une cartographie rapide et fiable de ces flux. Nos recherches ont conduit à favoriser une mesure de surface à l’aide d’une chambre à flux (CF). Cette technique a l’avantage de réaliser des mesures directes, in situ, rapides et à moindre coût.  

Ainsi, depuis 2018, nous développons une CF automatisée. Cet outil, par rapport aux modèles existants, a l’avantage d’être entièrement autoporté ce qui permet de faire des mesures plus rapides et plus reproductibles. L’autre critère primordial prit en compte dans le développement de l’outil est d’avoir des seuils de détection des COV les plus bas possibles.

La première mission du stage consistera à optimiser la partie analytique et mécanique de l’appareil. Cette première phase de tests permettra de définir le champ d’application de l’outil et donc ses limites d’utilisation.

Dans un second temps, des expériences en milieu contrôlé seront réalisées sur la plateforme de l’ENSEGID afin de déterminer la précision des mesures des flux surfaciques. Ces expériences consisteront à suivre l’évaporation d’un seul COV puis d’un mélange de COV par pesée et par mesure des flux en surface.

La troisième partie du stage sera l’application de la méthode en condition réelle sur un ou plusieurs sites contaminés.

 

Compétences

Les compétences demandées sont centrées sur les la connaissance du travail de terrain, mais aussi des méthodes d’analyse chimique de type chromatographie. Une connaissance du domaine des sols pollués serait un plus.

Modalités de candidature :

Durée : 5 à 6 mois, à partir de janvier 2021
Gratification : selon la grille réglementaire

Poste basé à l'ENSEGID à Bordeaux

Contact : Olivier ATTEIA  - olivier.atteia@ensegid.fr ; Isabelle DESARTE : isabelle.delsarte@bordeaux-inp.fr


Lire la suite

Atelier participatif sur la réhabilitation des sites et sols pollués – 18 septembre PARISS

Publié le 25 Mai 2018
Dans le cadre des rendez-vous du réseau ESSORT et à l’occasion de la présentation de ses travaux, InnovaSol vous invite à venir co-construire une approche pour répondre aux enjeux de l’optimisation des travaux de réhabilitation. Comment ?  En alternant des moments d’échange autour des poster présentant nos travaux, et des ateliers de jeux basés sur l’analyse de cas réels. Tour à tour commanditaire des travaux ou apporteur de solution vous pourrez proposer des idées et évaluer des stratégies en les mettant à l’épreuve des cas proposés. Au fil des parties, les meilleurs scores feront émerger l’approche co-construite avec laquelle vous repartirez.   Rendez-vous le 18 févier dans un espace convivial, pour un moment d’intelligence collective. Pensez-à vous inscrire, les places sont limitées !

Lire la suite

Publié le 26 Janvier 2018

InnovaSol recrute un(e) post-doctorant(e) sur le sujet :

Mesures rapides de flux de polluants volatils dans les sols.

Ce projet fait partie du Programme de recherche du consortium InnovaSol, cofinancé par l'ADEME. Il s’agit de pouvoir donner une réponse rapide lors d’aménagement de friches à la question des flux de polluants pouvant être émis par les sols, soit vers la surface (ex : volatils vers l’air intérieur des habitations), soit vers les nappes. Le projet comprendra donc un aspect pratique, avec des tests de méthodes de terrain sur des sites contaminés mais aussi une réflexion sur l’estimation des flux et des risques associés à ceux-ci. La question scientifique sous-jacente est la faiblesse constatée des méthodes prédisant les risques à partir de mesures de teneurs totales dans les sols. Il s’agit donc de remplacer cette méthode classique par des mesures directes de terrain. Si la mesure de terrain existe, elle est actuellement très longue à mettre en place. L’approche proposée envisage une mesure directe sur site (chromatographe portable). Les compétences demandées sont centrées sur les la connaissance du travail de terrain, mais aussi des méthodes d’analyse chimique de type chromatographie. Une connaissance du domaine des sols pollués et du calcul de risques serait un plus. Contrat d'un an rémunéré, à compte du 1er mars 2018 Poste basé à Bordeaux, à l'ENSEGID Modalités de candidature : Adressez vos candidatures (lettre et CV) à : olivier.atteia@ensegid.fr    

Lire la suite

URGENT : Ouverture d’un doctorat à pourvoir immédiatement

Publié le 7 Novembre 2017

InnovaSol recherche un(e) doctorant(e) pour le projet MUTASOL : Mutations foncières des sols pollués : risques et coûts.

Discipline : Aménagement de l'espace et urbanisme/Sciences économiques

Cofinancé par la Région Nouvelle-Aquitaine, le consortium InnovaSol et l'ADEME, «MUTASOL» associe les sciences humaines et sociales (IATU–Institut d’aménagement, de tourisme et d’urbanisme) et les sciences de l’ingénieur (ENSEGID - École nationale supérieure en environnement, géoressources et ingénierie du développement durable).

L'objectif principal de cette recherche interdisciplinaire consiste à proposer à la Région Nouvelle Aquitaine une méthodologie d'aide à la décision pour la réintroduction dans le marché foncier urbain des friches industrielles , via l'&élaboration des scénarios stratégiques d'aménagement et de dépollution.

Les processus de valorisation foncière (degré de capitalisation de projets et opérations de réhabilitation d'une friche dans les prix des biens immobiliers et urbains, dans la valeur foncière de la friche) et de gestion des risques sanitaires et environnementaux seront approchés collaborativement. Le contrat doctoral proposé s'attachera plus particulièrement au premier point en se fondant, pour sa partie expérimentale, sur des sites pilotes choisis en concertation avec les partenaires du contrat de recherche.

Modalités de candidature :

Financement de la thèse : Cofinancement obtenu - Doctorat rémunéré

Poste basé à Bordeaux

Conditions de candidature : Master 2 obtenu en Aménagement de l'espace et urbanisme (prérequis souhaités en stratégie foncière) ou en Sciences économiques (prérequis souhaités en analyse des coûts urbains)

Contact : Agnès BERLAND-BERTHON, Professeur en Aménagement de l'espace et urbanisme, Directrice de l'IATU-  Agnes.Berland-Berthon@u-bordeaux-montaigne.fr

   

Lire la suite

InnovaSol interviendra à AquaConSoil 2017

Publié le 24 Mai 2017

Elyess ESSOUAYED, doctorant, présentera "An innovative combination of tools to measure fluxes of contaminants in aquifer"

Session : 1b.1 Passive Samplers & Passive flux samplers le 28 juin 2017 à 11h-11h30 ROOM 3


Lire la suite