• actualites » Nous recherchons un.e candidat.e pour un contrat de 1 an

  • Nous recherchons un.e candidat.e pour un contrat de 1 an

    4 novembre 2020

    Sujet

    « Mise au point de micro-capteurs pour le suivi en continu de la
    contamination des nappes
    »

    Objectif

    Ce CDD est effectué dans le cadre du projet CAPISPOLL cofinancé par la Région Nouvelle-Aquitaine et le Consortium InnovaSol. Ce dernier est financé par des entreprises (Renault, Total, SNCF, Engie, Solvay, Rio Tinto, ArcelorMittal) et l’ADEME. L’objectif principal du projet est de fournir un outil permettant d’accroître la faculté de décision face à des questions environnementales à un coût moindre.

    Démarche

    La contamination des sols et des nappes présente la spécificité d’être un milieu difficilement accessible et très hétérogène. Les milieux contaminés sont actuellement explorés avec des approches classiques, longues et coûteuses : prélèvements, mesures sporadiques, tests de dépollution et réalisation de rapports. Nous proposons pour ce projet une approche qui consiste à travailler sur la dimension temporelle : réaliser des mesures en continu dans les eaux contaminées sur un grand nombre de points de prélèvements à l’aide de micro-capteurs. Cette approche permettrait d’avoir une caractérisation très fine des zones contaminées et une connaissance sur l’évolution des polluants dans le temps.
    Ces capteurs seront testés dans la situation pour laquelle leur manque est le plus crucial : les milieux souterrains fissurés, qui présentent des variations importantes de concentrations et qui ne peuvent être interprétées en l’absence de mesures continues. La première phase du projet consiste à adapter les micro-capteurs, mis au point par le laboratoire de l’IMS, au milieu souterrain. Un boitier permettant d’utiliser les micro-capteurs chimiques en milieu gazeux pour effectuer des mesures dans l’eau des forages a été développé. Ce boitier est principalement composé d’un échanger air-eau. Ainsi, la première mission consistera à quantifier la
    réactivité du couple capteur/échangeur ainsi que l’éventuelle dérive dans le temps liée au milieu. En effet, l’un des verrous majeurs est la présence, en site contaminé, de développement bactérien. Ces tests seront réalisés à l’échelle du laboratoire. La seconde mission consistera à tester et à mettre au point le dispositif en condition réelle sur un ou plusieurs sites contaminés. Les micro-capteurs/échangeurs développés précédemment seront placés dans les zones fissurées et suivis au cours du temps. Si l’un des sites s’y prête, des mesures en continu seront aussi effectuées lors de tests de pompage pour interpréter les circulations dans les fissures.

    Compétences

     Les compétences demandées sont centrées sur la connaissance du travail de terrain. Une connaissance du domaine des sols pollués serait un plus.
    Condition pour postuler : Etre titulaire d’un Bac+3 minimum à Bac+5 ; Avoir le permis B

    Modalités de candidature :

    Durée : 1 an, à partir de janvier 2021
    Gratification : selon la grille réglementaire

    Poste basé à l’ENSEGID à Bordeaux

    Contact : Olivier ATTEIA  – olivier.atteia@ensegid.fr ; Isabelle DESARTE : isabelle.delsarte@bordeaux-inp.fr